Menu

Internet : la fin des zones blanches en Loir-et-Cher

Internet : la fin des zones blanches en Loir-et-Cher

Le Syndicat mixte ouvert Val de Loire numérique accompagnera le programme du “Très haut débit” pour tous, opérationnel en 2022.

 

Tout le monde en parle. Surtout celles et ceux, particuliers, ou chefs d’entreprise qui vivent, la faute à pas de chance, dans des zones où il est difficile d’avoir accès aux nouvelles technologies. Il y a, dans certaines zones dites blanches ou noires selon les spécialistes, des Français moins bien lotis que d’autres.

 

Prenant à bras-le-corps ce problème crucial, qui frappe aussi notre département, Nicolas Perruchot a musclé la dynamisation du dossier du numérique depuis sa prise de fonction présidentielle. Le grand premier acte de cette attaque a réuni, le 15 janvier, les élus des départements de Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire qui, scellant, après le tourisme, une collaboration forte, notamment pour la survie des espaces ruraux et le développement économique de certaines zones «pauvres», ont lancé le démarrage de l’opération, via le Syndicat mixte ouvert Val de Loire numérique.

 

Bernard Pillefer, vice-président du Conseil départemental de Loir-et-Cher, qui en assurera la présidence, a souligné que «ce chantier hors normes sera comparable à l’électrification dans les années 1950». Pas moins !

 

En partenariat avec TDF, sur 25 ans, un nouveau réseau de fibre optique sera installé en parallèle du réseau cuivre d’Orange. Et 120 000 prises (186 000 en Indre-et-Loire) seront ainsi raccordées en Loir-et-Cher d’ici à 2022, c’est-à-dire demain. Le Département de Loir-et-Cher prendra en charge 80% de l’investissement (236 millions d’euros en tout, contre 254 millions pour le 37), le reste étant assumé par les intercommunalités, l’assurance ayant été donnée de confier le maximum des travaux aux entreprises locales si elles sont en capacité de les réaliser, naturellement.


Related Articles

Un œil vert sur la planète

Photographe, journaliste, écrivain, écologiste avant l’heure, Georges Lévêque balade ses Rollei et Canon depuis plus de quarante ans dans les

Groupama et BGE ISMER, des valeurs partagées pour un partenariat local

D’un côté le modèle mutualiste de Groupama qui lui confère une responsabilité d’engagement sociétal sur le territoire sur lequel elle

Des portes ouvertes pour découvrir Ciclic Animation

Les 19 et 20 septembre – Vendôme En s’implantant à l’année dans l’écurie nord du quartier Rochambeau, Ciclic renforce l’action

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X