Menu

Mars bleu 2018 : un simple dépistage peut vous sauver la vie !

Mars bleu 2018 : un simple dépistage peut vous sauver la vie !

Mars bleu, c’est la campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. Depuis 2007, l’Institut national du cancer lance un dispositif de communication pour encourager les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans à se faire dépister. Cette campagne est relayée localement pour l’ADOC 41, soutenue par la Ligue contre le cancer, l’Assurance maladie, l’ARS et bien d’autres partenaires.

 

Cancer colorectal : LA 2E CAUSE DE DÉCÈS PAR CANCER EN FRANCE

 

Mars bleu ; ADOC 41 ; Ligue contre le cancer ; Assurance maladieÀ la fois redouté et méconnu du grand public, le cancer colorectal est au 3ème rang des cancers les plus fréquents en France (après celui du sein et de la prostate) et le 2ème le plus mortel. On estime qu’une personne sur 25 environ sera atteinte d’un cancer colorectal au cours de son existence. Le dépistage du cancer colorectal vise à détecter, chez les personnes ne présentant pas de symptômes, des lésions précancéreuses ou un cancer au stade initial. En favorisant les diagnostics précoces, il permet de traiter la maladie avec une meilleure efficacité, des traitements moins lourds et des séquelles moins importantes, source de qualité de vie meilleure. Si hors dépistage, le cancer colorectal est difficile à repérer, certains signes doivent cependant attirer l’attention et amener à consulter (douleurs abdominales ou troubles digestifs inhabituels et persistants, amaigrissement inexpliqué, anémie, présence de sang dans les selles, etc).

 

LE DÉPISTAGE EN PRATIQUE :

 

Le dépistage organisé du cancer colorectal consiste en la réalisation d’un test de recherche de sang dans les selles, simple et indolore, à faire chez soi. Si le résultat de ce test est positif (4 % des cas), une coloscopie vous sera alors prescrite. Le dépistage organisé du cancer colorectal s’adresse aux hommes et femmes de 50 à 74 ans, sans antécédent personnel ou familial de cancer colorectal ni de polypes adénomateux. Un courrier est envoyé par l’ADOC 41 à toutes personnes concernées pour les inviter à se rendre chez leur médecin traitant. Si la personne est éligible, il lui remettra un kit de dépistage. L’invitation au dépistage est renouvelée tous les 2 ans : la répétition régulière de l’examen améliore ainsi la détection précoce de la maladie. Une fois le test effectué, le test de dépistage est envoyé pour analyse au laboratoire CERBA à Cergy Pontoise.

 

 

Les dates complémentaires à retenir :
– mardi 6 mars : 10h-16h, stand à la clinique du Saint-Coeur (Vendôme)
– jeudi 15 mars : 9h-17h, stand au Centre hospitalier de Blois
– jeudi 22 mars : 10h-16h, stand à la polyclinique de Blois
– mardi 27 mars : 8h-17h, journée santé de la CPAM (Savigny-sur-Braye)

 

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter l’ADOC 41 au 02 54 43 54 04.


Related Articles

Editorial de mars 2016 : Référendum, pour qui, pour quoi ?

A moins de 250 km et 2 heures de route, le nouvel aéroport qui fait débat peut intéresser tous les

Vues sur Loire : dimanche 12 mars à 12h55 sur France 3

Vendôme Dimanche 12 mars à 12h55 Sur France 3 Centre-Val de Loire et Pays de la Loire Sylvie vous emmène en

Plus de platanes au quartier Rochambeau….

Depuis le 24 février, les platanes du quartier Rochambeau ne sont plus ! «Dans le diagnostic sanitaire, il y a

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X