Menu

Onyx Ashanti, le magicien ose

Onyx Ashanti, le magicien ose

Il a traversé l’Atlantique pour se poser un temps en Vendômois. Tout droit débarqué de Detroit, Onyx Ashanti , l’artiste américain aux mains de plastique, sera au Centre culturel des Rottes le 4 mai. Attention talent.

 

Avec ses mains noires gantées de squelettes en plastique blanc, Onyx Ashanti envoie des sons ethnico-futuristes, des rythmiques tantôt liquides, tantôt percussives qui roulent dans l’oreille et qui fixent la rétine. Ses doigts de plastique sont reliés par des fils multicolores à un mini-ordinateur qu’il contrôle avec ses mouvements. Une machine à sons qu’il a élaborée lui-même, design, conception, réalisation. Véritable défi technique qui a puisé dans les limites de l’imagination et dont vous pourrez apprécier le rendu et la performance au Centre culturel des Rottes, ce vendredi 4 mai.

Une résidence d’artistes sur le territoire qui a permis à Onyx Ashanti de se produire à Vendôme et qui en appellera bientôt une autre. Sous l’impulsion de Figures libres, cheville ouvrière du projet, une structure franco-américaine du même acabit devrait voir le jour à Detroit, initiée durant la Biennale du Design, organisée par l’agence Akoaki.

 

 

Onyx Ashanti, le vendredi 4 mai, à 17h00, au Centre culturel des Rottes, avec Pierre Lambla saxophoniste.

Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


Related Articles

«L’Amiral d’ESTAING, le Vent de l’Amérique( 1778)» par le Président Valéry GISCARD d’ESTAING

L’association «les Amis de Rochambeau en Vendômois» dont les missions sont de faire connaître et mettre en valeur la mémoire

« Lumière, Eclat et Transparence »

Dès l’origine, la biennale d’Art de Ruillé-sur-Loir a trouvé dans les cloîtres de la Communauté des Soeurs de la Providence,

Il était une fois… Un portail Renaissance

Alors que notre patrimoine architectural local ne cesse de se dégrader et que fleurissent, un peu partout, quantité d’échafaudages et

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X