Menu

Association de bienfaiteurs

Association de bienfaiteurs

Service Plus à la personne accompagne un public en situation de lourd handicap mental. A la tête de l’association, Majid et Sophie Kabdani sont sur tous les fronts, sur toutes les routes, dans tous les trains pour éclairer le quotidien d’autistes ou de trisomiques. Rencontre avec son fondateur et appel à participation.

Ils se sont posés il y a quatre ans, du côté de Saint-Jean-Froidmentel, Sophie et Majid Kabdani sont aux commandes de Service Plus à la personne. Une association dédiée aux personnes en situation de handicap lourd. Et ils ont choisi les plus exclus, ceux qu’on a peur de prendre en charge, des autistes ou des trisomiques aux troubles sévères. Qu’il faut véhiculer de leur domicile à l’institut spécialisé ou à l’hôpital de jour, à Paris, et qu’ils accueillent aussi dans le Loir-et-Cher. Pour qui il faut aménager des loisirs spécifiques pour leur éviter le confinement à la maison. Des personnalités parfois difficiles, avec lesquelles Sophie et Madjid doivent déployer des trésors d’intelligence et de diplomatie dans la gestion des conflits ou des oppositions. «Il m’arrive d’être confronté à de la violence physique, à des ceintures arrachées en voiture, des vitres brisées, à des morsures, à des coups…», sourit Majid, arborant sa dent cassée comme un trophée. Depuis sa création, pas moins de 400 malades aux pathologies diverses ont transité par Service Plus. Vingt-cinq salariés à temps plein, ostéos, éducateurs, psychomotriciens, pour prendre en charge Nico, Adil, Aaron… Du transport et du médical auxquels sont venus se greffer judicieusement de l’accueil et des loisirs.
Pour ce faire, en parallèle de la structure associative, le couple a monté une coopérative, Itinéraire Bis Prod, et un collectif artistique : Artypique. Majid, multi-instrumentiste et ancien producteur, adhérent aussi de Pôle Image 41, initie ses protégés à la musique : studio, répétition, chant, théâtre… encadrés par des professionnels bénévoles.

Des autistes à l’Olympia

Des efforts récompensés par un passage à l’Olympia, en 2012, avec, excusez du peu, Eddy Floyd des Blues Brothers en première partie, suivi d’un documentaire : «On ira tous à l’Olympia». Reflet du travail engagé par le collectif. «Quand on se remémore la trame du film, les deux frères s’évertuant à récolter des fonds pour un orphelinat, la boucle est bouclée et le clin d’œil réjouissant», s’amuse Majid.
IB Prod assure également une mission de formation en direction de ses salariés ou d’auxiliaires de vie scolaire issus d’autres structures. La coopérative accueille aussi à Saint-Jean-Froidmentel des groupes de handicapés pour des week-ends où les malades participent au quotidien à la vie du groupe, ateliers chanson, cuisine, pique-nique, piscine… Et, une fois par an, ils s’envolent pour un séjour sous le soleil du Maroc, à Oujda, la ville natale de Majid. Autre défi pour l’association, l’emploi en ligne de mire. Pour cela, IB Prod et Service Plus se sont associés à Savergo, une entreprise lyonnaise en charge de la dépollution des véhicules, pour intégrer un certain nombre de malades au sein de la société. Et Service plus de tracer la voie : Charles, un jeune asiatique de 25 ans atteint d’Asperger, vient d’être embauché par l’association. Il accompagne à son tour des malades dans leur quotidien et leurs loisirs.
Sophie et Majid livrent chaque jour une bataille pour la prise en charge et une vision globale du handicap qui permettent de mieux appréhender les différentes pathologies, de sortir du cadre anxiogène de la maladie et de redonner confiance et fierté aux malades. De l’aube à l’aube, ils enchaînent les kilomètres en train ou en voiture pour servir des enfants, des adultes, dans leur difficile quotidien, habités par leur mission, les traits tirés mais le sourire aux lèvres. Elégance suprême.

 

Ils ont besoin de nous !

C’est un appel à l’aide que lancent Sophie et Majid. Service Plus a besoin d’un local à Paris pour centraliser ses activités et accueillir les malades dans un lieu unique et atypique à vocation culturelle. Parrainée par les artistes Cali, Karimouche et Valentin Marceau, appuyé par le dessinateur Margerin et le réalisateur Fred Saurel, l’association organise le 22 avril une rencontre à Paris pour fédérer les différents acteurs du secteur et récolter des fonds. Une collecte a été mise en place sur la plateforme participative KissKissBankBank (1). Vous pouvez soutenir cette action, à partir de 2 euros, en vous rendant sur le site à la rubrique : lieu d’accueil innovant en faveur des autistes les plus exclus (collectif Artypique). On compte sur vous !
(1) KissKissBankBank (collectif Artypique).
www.serviceplusalapersonne.com

Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


Related Articles

Opération «Cyclo-Tomates» !

Le club Lions de Monlhéry organise des actions pour aider la recherche médicale sur la dystonie. La dystonie est une

Un artiste vendômois à Mayotte

Olivier Durand, Vendômois, artiste peintre, sculpteur, ayant souvent exposé dans notre région est parti depuis quelques mois sous d’autres cieux,

Une pension de famille exemplaire

Le Lubidet, une pension de famille où résident quatorze locataires en précarité, est un exemple dans sa conception. L’Etat a

X