Menu

La Maison botanique continue de semer

La Maison botanique continue de semer

Acteur indispensable sur notre territoire, fin mars, La Maison botanique de Boursay était à l’heure du bilan. Une assemblée générale qui a permis de revenir sur les temps forts de 2017 et sur ceux à venir.

 

«Ma deuxième année en tant que présidente n’a pas été de tout repos», commente Sandrine Casarin dans son rapport moral. Des heureux événements à venir pour une salariée, un départ pour de nouvelles aventures pour une autre, l’arrivée de Lola, un congé parental pour Etienne qui a pourtant maintenu ses fonctions de coordinateur et la tragique disparition de Françoise, il y a un an. Une année mouvementée pour la Maison botanique mais, comme le précise la présidente, l’association a su maintenir le cap, preuve de sa solidité et de son sérieux.

 

Cinq faits marquants pour cette année écoulée et qui seront reconduits en 2018. Les stages sur l’apprentissage du plessage et des trognes ont été très suivis, y compris par des stagiaires venus de Suisse ou de Belgique. En mars, Dominique Mansion, membre fondateur de la Maison botanique et vice président actuel, a participé au 2e colloque européen sur les trognes qui s’est tenu au Pays Basque. Le premier avait été lancé à Boursay, à son initiative. L’association a reçu également la visite en 2017 d’une équipe de TF1 pour un reportage passé au JT de 13h. Un autre documentaire de 58 minutes sur les trognes sera diffusé sur Arte en 2018.

 

Quand la nature s’obstine

L’année passée a été aussi forte de nouveaux projets : visite des exploitations agricoles, trois rendez-vous chez des producteurs bio ou avec en démarche raisonnée suivis à chaque fois par une quarantaine de visiteur. La Fête du bio, également en septembre, a accueilli pas moins de 1800 visiteurs pour l’édition 2017, avec une soixantaine de stands. «Chaque année il y a de plus en plus de visiteurs, des locaux intéressés par ces produits respectueux de la nature», détaille la présidente. Au bilan également, la mise en place en 2017 d’un projet «Systèmes arborés innovants» qui vise à accompagner les agriculteurs du Vendômois dans la recherche de solutions pour réintroduire l’arbre au cœur de leur système agricole. La convention vient d’ailleurs d’être signée en début d’année. «L’association devient un acteur majeur dans l’agroforesterie», souligne Sandrine Casarin. Enfin, en 2017, lancement en partenariat avec le café-brocante-vintage du village de «Boursay Insolite». Un dispositif planifiant dorénavant pour les visiteurs leur passage sur une journée, couplant la visite de la Maison botanique et de ses chemins, de l’église atypique et d’une halte gourmande au café insolite de Boursay. Un partenariat qui également a donné naissance à des événements dont le Marché aux livres anciens qui a attiré 300 visiteurs.

 

La Maison Botanique est toujours à l’initiative de manifestations originales et de propositions. Comme ce premier concours photos qui devrait voir le jour prochainement afin de réaliser une exposition pour la prochaine édition de la Fête du bio. Le thème est déjà retenue : «la Nature Obstinée», celle qui pousse à des endroits improbables, un peu à l’image de cette association qui grandit et se renouvelle en permanence…


Related Articles

Valoriser les compétences et avoir la reconnaissance

Fin novembre, le Minotaure à Vendôme accueillait les différents ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) de la Région

Lavardin et la sauvegarde du patrimoine

L’association des Amis de Lavardin ouvrira le bal des manifestations de l’année le samedi 3 février, à 8 heures, par le premier

12 000€ de la Duckrace pour la Maison des Parents

Après une Duckrace réussi le 3 septembre dernier, course de canard sur le Loir lors de la Journée des associations,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X