Menu

Une année dense pour la communauté de brigades

Une année dense pour la communauté de brigades

2017 aura été marquée pour cette communauté de brigades par le changement de commandement intervenu en milieu d’année avec la passation de pouvoir entre le major Laurent Valenchon et l’adjudant-chef François Coëdelo.

 

Une modification qui n’a pas engendré de temps morts pour les personnels car l’activité s’est renforcée tout au long de l’année. C’est d’ailleurs ce bilan que François Coëdelo et le chef d’escadron Grégoire Méchin, commandant la compagnie de Vendôme, ont présenté aux effectifs réunis à la salle des fêtes de Pezou mardi 29 mars mais surtout aux élus du territoire couvert par la communauté de brigades représentant 739 km2 et 19.000 habitants.

 

Au total, 499 crimes et délits ont été constatés (contre 432 en 2016). Parmi ceux-ci, 268 atteintes aux biens (contre 232) avec un taux d’élucidation de 25,7 % et, parallèlement, une baisse constatée des cambriolages ramenés de 71 à 57. Les violences à personnes (AVIP) sont restées stables à rebours des gardes-à-vue, multipliées par trois au cours de l’exercice.

 

Le guichet unique, c’est-à-dire la prise de plainte pour des faits commis en dehors du périmètre couvert par la communauté de brigades, connaît un progression de plus de 20 % passant de 80 plaintes enregistrées à 102.

 

La sécurité de la route est également une préoccupation majeure pour les militaires qui ont constaté 11 accidents de la circulation (contre 9) engendrant 3 morts et 11 blessés. La prévention est donc plus que jamais au cœur de l’action avec un millier de contrôles « alcoolémie » de plus que l’année précédente, complétés par les kits salivaires, dont l’usage sera désormais simplifié, pour le contrôle de l’usage de stupéfiants.


Related Articles

Très bien orchestrée cette vente caritative

“Pourquoi je fais des photos ? Pour faire ressortir la beauté de la nature, et la beauté intérieure de l’être

Quand le théâtre se mêle à la grande histoire

A l’occasion de son assemblée générale, l’ Association culturelle des amis du château de Meslay organise, le 18 février, dans

La passion du métal

Gilles Grelat a toujours aimé les objets métalliques. Bien qu’il fût menuisier de formation, très naturellement il s’est dirigé vers

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X