Menu

Quand la presse retourne à l’école…

Quand la presse retourne à l’école…

Dans le cadre de la Semaine de la Presse qui chaque année en mars consacre un moment privilégié avec les collégiens ou lycéens pour s’exprimer et discuter sur les médias en général, Le Petit Vendômois en partenariat avec les professeurs a travaillé également à mettre en avant l’écriture journalistique.

En effet, avec les élèves des classes volontaires, Alexandre Fleury, directeur de la publication de votre journal, a pu apporter certaines techniques qui leur ont permis d’avoir un apprentissage. Finalement les lycéens sont pour certains devenus des reporters en herbe. Ici vous découvrirez leurs textes sélectionnés. Tous ont joué le jeu et se sont prêtés pour la circonstance à devenir journaliste d’un jour dans de formidables textes que nous vous livrons bruts, comme ils nous sont arrivés à la rédaction.

 

Tous en récré !
Ils sont Vendômois et ils vous parlent de leur cour de récréation. «Et alors ?», «Pas de quoi en faire une histoire !»… Vous n’y êtes pas du tout : ces témoins ont tous plus de 60 ans, 86 pour le plus âgé d’entre eux, et, le temps d’un livre, ils vous ramènent vers l’époque révolue de la cour de récréation de leur jeunesse : de celle de Thoré, sous l’Occupation allemande, à celle des grands lycées parisiens pendant la guerre d’Algérie. Dix témoins, dix cours de récréation…

 

Semaine de la PresseIl en a vu passer des élèves, le portail d’entrée du lycée André Ampère. Mais en ce jour de novembre 2017, les «dix nouveaux» ne viennent pas apprendre, ils sont là au contraire pour raconter leurs souvenirs de cours de récréation. C’est le début d’un sympathique projet initié par l’auteur-éditeur Patrice Goré. Les élèves de 2nde bac pro Commerce ont affûté le conducteur de leurs interviews, et par petits groupes, ils vont demander à chacun des dix témoins de relater «comment ça se passait avant, en récréation». Les maîtres, les goûters, les toilettes à la turque, les jeux, les bêtises,… tout y est passé, tout est remonté à la surface ! Il faudra ensuite plusieurs semaines pour que le professeur de français aide ces apprentis journalistes à mettre en forme les textes recueillis sur leurs smartphones. Patrice Goré, de son côté, les initiera aux secrets d’un logiciel de mise  en page.Semaine de la Presse Et à propos, au lycée Ampère, aujourd’hui, que fait-on en cour de récréation ? Quand la météo s’y prête, un charmant jardin zen attend les amateurs de méditation. Lieu et moment rêvés pour les mêmes élèves interviewers qui, le temps d’une récréation, ont réfléchi à leur moi profond : «ce que j’aime, ce que je déteste, ce qui m’émeut,…». Leurs strophes seront intercalées entre les témoignages des anciens. Les élèves Agents Polyvalents de Restauration se sont chargés des illustrations en couleur.

 

Six mois de gestation pour construire, en plus de cent pages, un pont entre des générations réunies autour d’un émouvant recueil publié en avril 2018 et dont un exemplaire sera déposé à la Bibliothèque Nationale de France. Son titre ? Vous l’aviez déjà deviné : «Récréation»*!

 

 

Article rédigé par les élèves de 2nde Bac professionnel du Lycée Ampère (à l’occasion de la Semaine de la Presse, lire ici.)

* «Récréation» sera en vente, au prix de 13,00 euros,
à partir du 20 avril à la librairie Page 10/2 et à la Maison de la Presse.

 

Une journée à bord de la section MDM
Au lycée André Ampère de Vendôme, la section Maintenance des matériels a pour but de nous former pour devenir de futurs mécaniciens compétents et expérimentés dans le monde du travail.
Identification, collaboration, patience, minutie et réparation sont notre quotidien.

 

Mercredi 8 heures, la sonnerie a retenti, j’entre dans l’atelier avec cette odeur d’huile usagée que seul un mécanicien peut apprécier. Une fois mes équipements professionnels individuels enfilés, je rejoins mes collègues de travail et le professeur d’électricité . Comme chaque matin à l’atelier nous nous concertons pour savoir les tâches de chacun, puis une fois fait, nous partons pour quatre heures d’atelier.

 

Chacun des groupes sont répartis sur des véhicules, soit agricoles ou encore de travaux publics. Mr Léger, notre professeur d’électricité, nous a chargé de la vérification électrique d’un matériel agricole sur le tracteur New Holland TM 150 . Pour ceci notre arme principale : le multimètre. Le multimètre est un outil de mesure. Avec courage et patience nous arrivons à vérifier le faisceau électrique en tenant compte des fusibles et des relais défaillants. Après cela nous remplissons notre fiche de travail qui détermine le travail fourni par l’équipe des jeunes mécaniciens pour vérifier les matériels.

 

Il faut savoir aussi qu’elle déterminera la facture du client grâce aux multiples tâches effectuées sur le matériel par les jeunes mécaniciens. Ceci fait, nous rangeons les outils utilisés pour vérifier le tracteur et rendons nos fiches au professeur pour qu’il puisse mettre une note aux Travaux Pratiques. 4 heures après nous allons au vestiaire, puis nous enlevons nos chaussures de sécurité et nos cotes de travail.

 

La mécanique au lycée Ampère c’est toute une affaire, devenez un mécanicien de demain grâce au bac pro maintenance des matériels agricoles.
Mécanicien un métier de demain.

 

Erwan et Lilian 2nde MDM

 

Une classe de lycée sur scène
Le théâtre du minotaure, accueillera la classe de seconde BAC PRO des métiers de la sécurité du lycée André Ampère et deux autres lycées de Vendôme. Leur pièce de théâtre se déroulera le 4 avril 2018 a partir de 19h.

Semaine de la Presse

Cette pièce de théâtre est composée d’une partie vidéo et une partie scène. Les parties vidéo nous racontent des flash-back de la vie des étudiants qui sont pris au piège par le Minotaure.

 

De quoi parle la pièce de théâtre ?

La pièce de théâtre parle d’une soirée qui s’est passée chez Ariane. Comme d’habitude, bien arrosée et bien ambiancée. Et puis à notre réveil, nous nous trouvons dans une espèce de bloc, une pièce inconnue. Nous cherchons des sorties pour nous enfuir. Moi je ne peux pas vous en dire plus car il faut garder un peu de suspens mais il y a quelques actions de vidéos dans la pièce de théâtre.

 

A quoi sert la partie vidéo ?

Pour la partie vidéo dans la pièce de théâtre ça nous fait faire une relation avec notre filière professionnelle qui est le BAC PRO Métiers de la Sécurité. C’est pour aussi nous donner une relation avec la caméra de vidéo surveillance. Alors du coup je vais vous parler des flash-back d’une soirée qui s’est passée chez Ariane. Les parents qui nous appellent en panique où tous les téléphones s’allument. Il y a aussi un flash-back ou le Minotaure nous déplace, et que nous étions sous effet de médicament.

 

Qui vous a aidé ?

Nos enseignants d’arts appliqués, Mme Brachet, de lettres M. Benyebka, d’enseignement professionnel Mme Rossignion et M Touboulic et notre professeure documentaliste, Mme Chartier. lls nous ont accompagnés tout au long des séances de travail.
Nous avons travaillé avec le metteur en scène : Eric Cénat et avec le vidéaste : Flavien Denis.

 

Yann Laliat et Elise Raygasse
seconde Bac Pro Métiers de la sécurité

 

Visionnez la vidéo présentée pendant les échanges avec les lycéens ici.


Related Articles

Soirée pizzas et projection de photos

Comme chaque année, le centre de loisirs de Houssay ouvre ses portes pour les vacances d’été en juillet pour y

Patrimoine naturel préservé en bordure du Loir-et-Cher

Lundi 4 juillet a marqué un moment important pour la préservation de la biodiversité sur cette partie frétevalloise de la

Nos lecteurs en France et dans le Monde….

Le Petit Vendômois voyage… Nos lecteurs ne l’oublient pas et l’emportent dans leurs bagages. 1. «Voilà une longue sortie du

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X