Menu

«Écrire c’est s’évader un peu et rêver beaucoup»

«Écrire c’est s’évader un peu et rêver beaucoup»

Notre région regorge de talent. Du côté de Blois, Sarah Laurent, une jeune auteure, livre des scénarios à base de dieux athéniens ou de légendes celtiques sur fond d’amours contrariées.

Elle a commencé dès l’âge de 7 ans avec l’écriture et la BD. Aujourd’hui trentenaire, Sarah Laurent a publié il y a un an Keltia, Clann a Eiry, son premier roman, chez Edilivre, un éditeur indépendant. Elle livre ici une réédition à compte d’auteur de cet ouvrage. Un roman, trois nouvelles, deux guides sur la médecine douce, la jeune Blésoise est prolifique dans l’écriture, avec un parcours atypique.

Après un baccalauréat littéraire, elle bifurque à 21 ans vers le cinéma. En école spécialisée, elle apprend à construire un scénario, à réaliser et à monter un film. Des techniques qu’elle utilise pour retravailler des «histoires» qu’elle avait mises en forme bien des années plus tôt. En parallèle, elle intègre, de 2007 à 2011, La Nouvelle République en qualité de correspondante de presse. Après une brève pause, elle revient au journalisme et réitère au sein de La Renaissance du Loir-et-Cher.

Passionnée de bio et de médecines douces, fraîchement diplômée d’une école d’herboristerie, elle partage son temps entre les marchés, où elle propose ses huiles essentielles ou ses plantes aromatiques, et l’écriture, en publiant roman et nouvelles en auto-édition.

Keltia, Clann a Eiry se situe dans une époque très lointaine, Nolwenn, jeune orpheline élevée par Ophélia, à Kavala, en Grèce, a trouvé sa place parmi de nombreux autres enfants dans un environnement aimant et chaleureux. A l’aube de ses 18 ans, un événement tragique va bouleverser sa vie, jusqu’alors si tranquille, pour l’amener à sillonner l’Europe dans une quête à laquelle elle n’était pas préparée. En chemin, elle rencontre Tamara, jeune déesse un peu maladroite, et Hécate, une chamane aussi sage que mystérieuse. Grâce à elles, Nolwenn va grandir et découvrir sa nature profonde : celle d’une princesse Celte. Dans l’ombre, deux silhouettes maléfiques entendent bien empêcher le trio d’atteindre son but.

Un scénario proche des arcanes de la série «Game of Thrones», ou du médiéval héroic fantasy, et qui devrait enchanter les amateurs du genre.

Keltia, Clann a Eiry. Le clan des héritiers, Sarah Laurent.
Disponible sur Amazon, 226 pages, 12 euros (port compris).

Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


Related Articles

Bienvenue à la Ferme

Pour la douzième édition et dans le cadre du Printemps à la Ferme, dix-sept agriculteurs du réseau Bienvenue à la

Ça va bouchonner à Blois !

Le 30 avril, la 1ère journée nationale des véhicules d’époque accueillera jusqu’à 500 véhicules anciens dans les rues de Blois.

A la poursuite d’« Octobre rose » !

Et si vous preniez le départ en rose pour cette 2e édition de la course contre le cancer, dimanche 8 octobre,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

X